Festival de théâtre amateur

Festival de théâtre amateur

Après le succès de la première édition du festival de théâtre amateur de Semur-en-Auxois, le collectif a décidé de continuer l’aventure pour une seconde édition avec toujours cette même envie, partager leur passion dans la joie et la bonne humeur ! Ce weekend sera l’occasion de découvrir, non plus trois, mais six compagnies aux univers éclectiques. Rendez-vous festif qui démarrera en musique avec La peau du zouk et ce sera aussi l’occasion de profiter de la buvette mobile en plein air organisée par les Amis du théâtre.


  • VENDREDI 1er JUILLET
    Noël en juillet / Compagnie SF avec les habitant.e.s de l’Auxois / 19 h  / Durée :  50 minutes
    S’il fallait rêver d’un monde plus doux, chaque jour, chaque moment serait un prétexte pour se réunir et partager rires plaisirs tristesses divergences, et on échangerait chacune de nos richesses comme des cadeaux inouïs. C’est le sens qu’on aimerait donner à ce Noël en Juillet : oui ! un prétexte à la joie de retrouver sa famille humaine et être ensemble, comme ça, pour rien, pour une petite folie. 


Le Grand R  / Théâtre Universitaire de Dijon / 21 h / Durée  :  1 h
À ce jour, il nous semble nécessaire de prendre l’air, de se rassembler de nouveau, de s’amuser ensemble de manière légère et de reconstituer des rituels de fictions simples. Il s’agit de fabriquer un théâtre à la manière d’un Facteur Cheval : faire glisser le quotidien dans l’imaginaire, déporter l’objet de l’utile au fantastique. Finalement, nous devenons sculpteurs de moments et toute chose est matière à jouer.


  • SAMEDI 2 JUILLET
    La Cantatrice chauve / Compagnie Ne l’appelle pas l’autre / 19 h  / Durée : 1 h 10
    Anti-pièce, théâtre absurde. À Londres, M. et Mme Smith reçoivent leurs amis, M. et Mme Martin, dans un intérieur sobre et désuet. On se retrouve, on se raconte des histoires. Une bonne, un pompier et une pendule viennent troubler cette réception. Une mise en scène crue et décapante, un jeu enlevé et clownesque. Pour adultes avertis !


Albertine en cinq temps / Théâtre du Rabot / 21 h  / Durée : 1 h 30
Albertine en cinq temps, une histoire de vie et d’humanité, un travail choral des Raboteuses autour du corps et de la langue. Albertine, c’est la rage ; la tragédie, la révolte. Albertine, à différentes étapes de sa vie ; spectatrice d’elle-même et prisonnière de son destin, elle crie son désarroi. Sept femmes, ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait une autre… ainsi les voix d’Albertine et de Madeleine se rejoignent, se fuient, se retrouvent, s’isolent pour ne s’unir qu’une fois… à la fin.


  • DIMANCHE 3 JUILLET
    La Souricière / Compagnie de l’Oze / 15 h  / Durée : 1 h 35
    Toute l’Angleterre est bloquée par la neige, le jour où les Ralston reçoivent leurs premiers clients. La radio annonce qu’une certaine Maureen Lyon a été étranglée à Londres. L’inspectrice Trotter arrive à skis et annonce que l’assassin est dans la maison. Complètement isolés, la souricière se referme… Créée en 1952, « La Souricière » d’Agatha Christie est la pièce dont le nombre de représentations consécutives est le plus grand au monde. Personnages hauts en couleurs, intrigue bien ficelée, chute surprenante… En voici la version de la Cie de l’Oze, mise en scène par Philippe Berling.


Un riche trois pauvres / Association Rampe-Arts du Talent / 18 h 30  / Durée : 1 h 30
Un riche trois pauvres est un échiquier de saynètes qui propose une rencontre avec l’Humain. Cette pièce est un kaléidoscope social qui présente avec charme et humour, aussi bien les travers qui brisent que les résiliences qui magnifient. Ainsi, patrons, marginaux, handicapés, pauvres, riches, étrangers, enfants, laissés-pour-compte ou pas, se côtoient et du coup créent du sens ; mais sans chercher ni à signifier ni à proposer des solutions. Un regard sur nous même, l’air de rien, qu’on pourrait presque croire sans prétention…