Ballet bar

Ballet bar

Avec plus de 200 représentations, Ballet Bar continue son histoire exceptionnelle à travers le monde !

La rencontre de cinq virtuoses hip-hop qui, dans un univers proche des clubs de jazz new-yorkais, s’interrogent à travers leur danse sur leurs rapports à la musique dans tout ce qu’elle englobe d’inspiration et de poésie.
Se disputant le choix du vinyle, dans une ambiance musicale allant du jazz au classique, en passant par l’électro, les personnages font danser le comptoir, valser les porte-manteaux et nous font voyager à travers le son grésillant de ce vieux transistor.
Danse, acrobaties et mime se mêlent, avec humour et dérision, proposant un moment convivial à la fois drôle, généreux et plein d’énergie.

La presse en parle :
« Univers rétro d’un club de jazz new-yorkais, décors et mise en scènes léchés, énergie et humour débridés, le collectif mêlait mime, danse hip hop et acrobatie dans une série de saynètes pour mieux interroger le lien intime qui les liait à la musique, du charleston à l’électro. Le bouche à oreille fonctionne à merveille et un succès retentissant leur ouvrit les portes des gandes scènes françaises comme de l’international. Depuis, Ballet Bar, plusieurs fois primé, ne cesse de tourner et de remplir les salles d’un public toujours plus enthousiaste. » (La Terrasse)

« Tout le off le murmure, le clou c’est Ballet Bar, création reprise par la compagnie Pyramid. (…) Les danseurs font danser le comptoir, valser les portes manteaux. Ils sont étourdissants et le show est parfaitement rodé. On croirait presque revoir en version hip-hop le show des Nicholas Brothers dans Stormy weather. » (Le Figaro)

« Une chorégraphie étourdissante autour de cinq danseurs… Une heure d’une véritable envolée musicale. Un spectacle mené tambour battant ! C’est l’incroyable dextérité, agilité autour d’un comptoir, dans un univers proche des clubs de jazz new-yorkais, quelque part entre la période de la prohibition et l’explosion du bebop. » (TelQuel)