Acidulé

Acidulé

Rencontre entre la danse, le théâtre et l’objet

ACIDULÉ est une réflexion sur le corps en lien avec la société de consommation à travers quatre chapitres (1 / acheter – 2 / devenir – 3 / consommer, 4 / vomir) et deux états de la matière : solide / liquide.

60 cubes en dures, représentant les produits que nous achetons compulsivement, s’accumulent dans l’espace scénique et viennent contraindre et perturber la déambulation des 4 danseurs. A travers l’évolution de ces quatre corps au sein de ce labyrinthe en perpétuel évolution, ACIDULÉ aborde la question de l’asservissement du corps au sein de ces espaces d’hyperconsommation.

À travers quatre corps de tailles différentes et de sexes différents, ACIDULÉ aborde également la question du corps normé et du corps devenu objet publicitaire. Dans une interprétation théâtrale, chaque danseur s’est associé à des caricatures d’icône publicitaire qu’ils ont poussé à l’extrême.

Distribution :
Chorégraphie : Maud Marquet 
Interprétation : Eléonore Cabrera, Lysandre Korelis, Antonin Chediny, Laura Muller 
Scénographie : Clotilde Delescluse
Construction : Ionah Melin 
Musique : Marine Bailleul 
Couleur et costume : Annabelle Locks 
Lumière : Laura Robinet