Léon

Léon

Léon s’interroge sur la place qu’il occupe dans la vie.
Son métier. Ce qu’il fait aujourd’hui. Son avenir…
Et finalement, à travers le rire et la poésie, c’est aussi le spectateur qu’il interroge.
Par ricochet. Sans juger. Sans donner de réponses. Délicatement.
Quand on est jeune, on se pose parfois mille questions, sur son orientation notamment. Il y a ce à quoi on aspire au plus profond de son être, et ce que finalement on se résout à essayer d’atteindre.
À quel moment ça se décide, ce qu’on va faire quand on sera adulte ?
À quel moment on sait et on se tient à son envie ?
Et toutes ces questions, c’est une part du spectacle ”Léon”, probablement la plus touchante.
Léon, c’est donc un spectacle que je souhaite à la frontière entre la nostalgie et le militantisme…
Mais que je veux bien loin de la mélancolie !

Alliant fraîcheur et engagement, imagination et vécu, caricature et vérité, ce
spectacle joyeux et enlevé nous raconte avec humour, passion et dérision les
aventures trépidantes d’un jeune facteur débutant. L’histoire est simple mais
captivante. En nous régalant avec finesse de ces petits riens du quotidien, Léon, à la fois tendre et profond, nous révèle combien il serait ennuyeux de voir les choses comme tout le monde et nous interroge discrètement sur le moment où se décide “le métier qu’on fera” quand on sera grand !